§12. Je reviens alors aux mêmes endroits. Ceux où j’ai compris comment il faut faire, ce qu’il faut dire, où il faut aller, en essayant à chaque fois de faire avec le plus de naturel possible la séquence de gestes et de paroles qui paraissent évidents pour les autres. J’évite ainsi les rires amusés sinon moqueurs des vendeuses qui, au lieu de me redire différemment ce que je n’ai pas compris, m’assènent toujours les mêmes mots avec la même vitesse et ne m’aident pas forcément à être plus efficace. Parlons français, tiens, que je rigole à mon tour !

Je reviens aussi de ces endroits avec un doute accroché au cœur. Je suis venu faire la révolution, et voici que j’ai du mal à faire ne serait-ce que mes courses. Je pense même que je saurais plus facilement faire une conférence sur l’Idéologie allemande que de demander une modification dans le sandwich que j’ai envie d’acheter. Quelle petite honte quotidienne pour moi ! Quelle frustration !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.