Lorsque l’histoire d’un pays connait des grands bouleversements, elle rattrape de force, de fait, sans accorder de passe-droit, tous les gens qui y vivent, et les engage à sa façon de le flot des événements. Tous les hommes et femmes ci-dessous ont choisi de participer volontairement à la destinée de leur pays…

Principales organisations politiques et sociales

Sur un axe gauche – droite1 :

Mouvements transversaux, sectes et groupes catholiques

Franc-maçonnerie chilienne Silo

Chrétiens pour le socialismeOpus DeiThéologie de la libération

Individus

Liste des personnes ayant existé, citées dans le texte.

Ordre alphabétique

Classés par partis ou groupes d’appartenance

Unité Populaire

Parti Socialiste
Mouvement d’Action Populaire Unitaire
Gauche Chrétienne
Parti Communiste
Centrale Unique des Travailleurs
Sympathisants français et belges de l’UP au Chili entre 1970 et 1973
  • Régis Debray, agrégé de philosophie et rescapé de la guerrilla guevariste
  • Alain Joxe, sociologue
  • Pierre Kalfon, professeur à l’université du Chili et correspondant du Monde
  • Alain Labrousse, sociologue
  • Pierre de Menthon, ambassadeur de France (1972-1974)
  • Alain Touraine, sociologue
  • Armand Mattelart, sociologue
  • Etienne Pesle, technicien spécialisé dans les coopératives, à Temuco.

MIR

Opposition à l’UP

Confédération Démocratique
Parti Démocrate Chrétien
Parti National
  • Alberto Labbé, colonel à la retraite, député du Parti National
Mouvement gremialiste
  • Jaime Guzmán, professeur de droit à l’UC, puis principal inspirateur de la constitution chilienne de 1980
Les “Chicago Boys
La Confrérie Nautique du Pacifique Australe
Patrie et Liberté
  • Roberto Thieme, secrétaire général de Patrie et Liberté

 

Etasuniens

  • Richard Nixon, président des EUA entre 1969 et 1974
  • Henry Kissinger, conseiller à la sécurité nationale des États-Unis entre 1969 et 1975
  • Nathaniel Davis, ambassadeur des EUA pendant la période, jusqu’en 1973

Cubains

  • Mario García, ambassadeur de Cuba au Chili
  • Patricio et Antonio de la Guardia
  • Luis Fernández Oña, mari de Beatriz Allende et agent des services secrets cubains, qui se serait marié avec la fille du président Allende pour mieux espionner ses faits et gestes

Equipe(s) de tournage H&S et collègues

Equipe du projet Synco

Forces armées

  • José Toribio Merino Castro,
  • Carlos Prats, Chef des Armées du 6 novembre 1970 au 23 août 1973, plusieurs fois ministre sous l’Unité Populaire
  • Augusto Pinochet, successeur de Prats en tant que Chef des Armées le 23 août 1973, puis membre de la Junte dès le 11 septembre 1973
  • Roberto Viaux, général de l’armée de terre
  • Tous les militaires en activité, croisés en moi

Hommes d’Eglise au Chili

Femmes de

Divers

Photo d’en-tête : une copie d’écran de la Bataille du Chili de Patricio Guzmán.

Notes

  1. Malgré la fausseté d’une telle représentation.
  2. I pour Izquierda ; respectant l’usage les sigles restent en espagnol dans le texte