Présentation

L’Unité Populaire [UP] est une alliance électorale mise en place en 1970, ayant pour épine dorsale le Parti Socialiste, le Parti Communiste et quelques partis plus radicaux, en périphérie, comme le MAPU ou le PIR. L’UP prend la suite du FRAP qui avait présenté Salvador Allende en 1964 comme candidat à la présidentielle.

En 1970, le candidat de l’UP est encore Allende, présenté par le PS, préféré à Pablo Neruda que présentait le PC.

La place du MIR dans l’UP n’est pas évidente. Le MIR, qui pensait nécessaire la voie armée pour faire la révolution, et vaine la voie légale choisie par Salvador Allende et le Parti Communiste (le Parti socialiste étant plus divisé sur la question), ne fait pas totalement et officiellement partie de l’UP. Néanmoins, la garde personnelle de Salvador Allende, le GAP (Groupe des Amis d’Allende) était composé majoritairement de membres du MIR, les dirigeants du MIR ayant décidé de ne pas nuire à Allende, tout en étant, de l’extérieur, une opposition constructive à la gauche du gouvernement. En 1972-1973, le MIR et le pouvoir populaire en général, ont forcé le gouvernement à avancer, ou dans le  cas des prises d’entreprises, ont obligé le gouvernement à nationaliser des entreprises. Ainsi, le MIR a été le Malcolm X cubain du gouvernement chilien, Martin Luther King, et savoir si l’extrémiste est opposé à l’aile modérée, ou s’ils sont deux acteurs faussement opposés d’une même lutte, si l’extrémiste n’est qu’un moyen de faire chanter le pays et sa classe moyenne, comme une mafia offre le choix entre s’arranger avec des tueurs ou lui payer un impôt illégal, dépend du point de vue qu’on adopte. On a ici mêlé le MIR à l’UP, mais il faut avoir ce distinguo en tête, toutefois.

Personnes qui ont participé à l’Unité Populaire

Nom Parti Poste durant l’UP
Salvador Allende PS Président de la République chilienne de 1970 à 1973
Carlos Altamirano PS Secrétaire général du Parti Socialiste chilien
Beatriz Allende MIR Fille de Salvador Allende et sa collaboratrice à La Moneda bien qu’appartenant à l’ELN et au MIR.
Carmen Castillo MIR Fille du recteur de l’Université catholique et petite-amie de Miguel Enríquez
Jacques Chonchol MAPU / IC Ministre de l’agriculture pendant deux ans
Miria Contreras, la Payita Secrétaire et maitresse de Salvador Allende
Miguel Enríquez MIR
Fernando Flores Labra MAPU Ministre du logement et de l’économie, secrétaire général du gouvernement
Gloria Gaitán Fille d’un candidat à la présidence de Colombie assassiné, et maîtresse de Salvador  Allende en 1973
Oscar Guillermo Garretón MAPU
Jaime Gazmuri MAPU-OC
Orlando Millas PC Ministre de l’économie
Pablo Neruda PC Ambassadeur du Chili en France jusqu’en décembre 1972
Augusto Olivares Journaliste
Bosco Parra IC

 Divers sympathisants de l’Unité Populaire

  • Jorge Edwards
    Neruda, Allende et Teitelboim à Isla Negra.

    , diplomate et écrivain chilien, ami de Pablo Neruda et son second à l’ambassade du Chili en France entre 1971 et 1972.

  • Paco Ibañez, chanteur espagnol
  • Víctor Jara, chanteur chilien pro-UP, tué au Stade du Chili quelques jours après le coup d’Etat
  • Ariel Dorfman, sociologue