12h. Juan. Quartier Yungay.

Je trouve enfin la rue. Je me gare où je peux sur un trottoir sale et jonché de détritus. Porcs. Elle n’est pas chez elle, et Jean non plus. Où est-il ? Je sonne chez des voisins. « Savez-vous où Natalia travaille ? ». Pourquoi ? C’est compliqué… Un de ses amis Français doit rentrer de toute urgence en France. Je dois inspirer confiance, et suis assez fier de mon mensonge improvisé car :

Yeanne ?

— Oui, lui, exactement. Vous savez où je peux contacter un des deux ?

— Nous avons le numéro de téléphone du travail de Natalia.

Merci, merci, merci !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.