§11. Saviez-vous que dans le 57ème épisode de “Simplemente María” la série-phare de Canal 9, lorsque la petite ingénue María essaye de parler au beau jardinier1 qu’elle regarde en cachette par la fenêtre et dont elle est secrètement tombée amoureuse, le propriétaire de la maison qui l’embauche, la tance vertement et lui demande de retourner à son travail sinon il la renverrait ? Non ? La chance ! Moi j’aurais préféré ignorer cette information qui ne manquait pas jusqu’ici à ma culture générale et n’ai pas besoin d’encombrer mon cerveau de telles inutilités. Malheureusement les González d’en-dessous semblent avoir décidé que je ne pouvais pas rater ce monument de la culture populaire sud-américaine. Alors je fais comme eux, je fais circuler l’information, c’est comme ça que se développe une civilisation, spontanément, par l’action cumulée de chacun.

J’irai quand même un de ces jours montrer à González le fonctionnement du bouton volume de sa télévision.

Note

  1. Ce cliché scénaristique est emprunté à la série des années 2000 Sex & the City, je crois. Je suis persuadé de toute façon que cela fait longtemps que les scénaristes de séries romantiques et de livres de gare ont été remplacés par les machines à écrire des romans, qu’Orwell avait anticipées dans 1984. [Note de Juan]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.