§20. Et voilà, il y a la télévision chez mes parents et je suis devant, me trouvant idiot, mais happé par cette machine à décérébrer qui a aussi le pouvoir de vous clouer au canapé. De plus, le lancement de la troisième chaine de l’ORTF, en couleur, depuis le 1er janvier, ne va pas arranger les choses. Nous regardons, Maman et moi – nous savons très bien qu’il ne faut pas regarder de la politique lorsque le Père est là – l’émission « A armes égales », animée par Alain Duhamel, où, ce soir, François Mitterrand est opposé à Alexandre Sanguinetti, député UDR de la Nièvre et président de la commission de la Défense Nationale. Le second oppose au premier qu’un gouvernement de gauche « risquerait de ne pas pouvoir contrôler le processus de nationalisations, car il serait soumis à la surenchère des syndicats » ; le premier secrétaire du PS esquive. Puis que le socialisme est « la répartition égalitaire de la pénurie », selon Thierry Pfister. Non, non, bien sûr M. Mitterrand et son alliance de communistes et socialistes vont réussir là où Lénine, Castro, Mao et maintenant Allende se sont ou se cassent les dents, ce ne sera pas comme ailleurs, ça va changer… Ce qui m’étonne, c’est qu’il y ait quelqu’un pour croire à ça… ou alors est-ce l’inverse : ces alchimistes, en répétant des slogans sans consistance, arrivent à les transformer en croyances pesantes et trébuchantes. Dites toutes les bêtises que vous voulez, il en restera toujours quelque chose !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.