Nous n’accepterons pas que les travailleurs et dirigeants des cordons industriels soient qualifiés de manière dépréciative d’«ultras », de « tête-brûlées » ou d’« extrémistes ».

Carlos Altamirano

§16. Aujourd’hui deux parutions importantes : Incitation au Nixoncide et éloge de la révolution chilienne, le dernier recueil de poèmes de Neruda publié par Quimantú pour un prix symbolique de 30 escudos, et le premier numéro de Tarea urgente, le journal des cordons industriels et commandos industriels de Santiago. Par solidarité communiste, et pour être dans la ligne, comme me l’a rappelé Agustín, je devrais faire l’inverse mais je préfère débourser aujourd’hui 5 escudos pour acheter le second et différer ma lecture du premier.

Les tâches urgentes sont :

  • Refuser le plan Millas : ne rendre aucune entreprise
  • Créer les magasins populaires : alimenter directement ces magasins par la DINAC, y confectionner et distribuer les paniers populaires, égalitaires et pour tous
  • Intensifier la participation des travailleurs dans la distribution : en finir avec le bureaucratisme
  • Fortifier les cordons populaires

Avancer sans transiger !
N’en rendre aucune !
En incorporer beaucoup plus !
Cordon Vicuña Mackenna, février 1973

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.