19h. Natalia. Chez elle.

Etait-ce la dernière fois que je voyais Jean ? J’aurais sans doute dû lui faire des adieux plus marqués. Mais il l’aurait interprété comme si j’étais heureuse de me débarrasser de lui. Il est peut-être mieux de se séparer comme ça, comme de rien, même si… Ah, nous verrons à son retour, s’il revient, ce qu’il en est… Comment prévoir l’avenir, comment extrapoler alors qu’avec ce que nous vivons je ne sais même pas où nous serons bientôt ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.