Œil pour œil ! En donner des bien dures à l’ennemi. Frapper les comploteurs et faire payer toutes les agressions.
Tarea Urgente n°2

§23. Si l’on prend le temps de lire le 2ème numéro du bimensuel Tarea urgente, on peut apprendre que :

Aire sociale – Les réformistes pensent qu’aller au-delà des 90 entreprises prévues dans la plateforme de l’UP, pourrait faire capoter tout le processus / Les révolutionnaires qu’il faut aller jusqu’au bout sous peine de tuer la révolution.

Problèmes économiques – Les réformistes pensent qu’il faut redonner confiance aux investisseurs, piloter l’économie avec les bourgeois / Les révolutionnaires, qu’il faut une économie de guerre qui rationnent les bourgeois, les empêchent de se livrer au marché noir et à la spéculation.

Participation populaire – Les réformistes pensent que les travailleurs doivent avoir une partie du pouvoir de décision, partagé avec les ingénieurs, les patrons, les interventores de l’Etat et la bureaucratie / Les révolutionnaires, que les travailleurs doivent avoir le pouvoir réel et entier.

Approfondissement du processus – Les réformistes croient que l’unique voie d’accès au socialisme est la légalité bourgeoise, qu’il faut attendre que les bourgeois sortent de la légalité pour que l’Armée vienne au secours du peuple, avancer par étapes, consolider d’abord / Les révolutionnaires qu’il faut aller contre la bourgeoisie et non pas tenter d’avancer avec elle.

Problème du pouvoir – Les réformistes pensent qu’il faut gouverner avec les forces progressistes de la bourgeoisie. Or, celle-ci ne permettra jamais que des réformes, elle ne veut pas de la révolution / Les révolutionnaires sont réalistes : les intérêts de la bourgeoisie et de la classe ouvrière sont opposés. La « révolution dans la liberté » de Frei1 l’a prouvé : la bourgeoisie ne peut que proposer des parodies de réformes et s’arrêter en chemin, prenant peur de ses propres mini-audaces.

Enfin, les cordons veulent pouvoir sanctionner les commerçants (9), avant de tout étatiser via les magasins populaires. Ils veulent aussi que soit instaurée une planification de la construction (10). Sachez-le. (Et vous venez d’économiser 15 escudos, l’air de rien).

Note

  1. Qui était le nom programmatique de la précédente mandature démocrate-chrétienne entre 1964 et 1970.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.