§Centre de mères Régis Debray. Commencer une grève un jour de match de Copa Libertadores de Colo Colo à domicile, n’est pas sympa de la part des camarades chauffeurs de micro-bus santiagais (Les grévistes pour 48h (prolongeable) réclament 4 salaires vitaux plus 15% d’intéressement, entre autres…). Heureusement Claudio (chez qui j’ai dormi cette nuit) n’habite pas si loin de Nuñoa où se trouve le Stade National et nous avons pu arriver juste à temps pour voir les Paraguayens de Cerro Porteño entrer en même temps que les nôtres. Nous joignons alors nos chants à ceux des 52 267 autres spectateurs, sautant pour nous réchauffer, et ça fera 1–0 à la mi-temps.

Finalement, Colo Colo gagne 4 à 0, grâce à des buts de Valdés (2), Véliz et Ahumada.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.