17h45. Jean et Natalia. Au bord d’une route.

— …cuper.

— Jean !!!!

Il est là à marcher tranquillement, pensant à je ne sais quoi les mains dans les poches alors que nous remuons ciel et terre pour le retrouver !

— Jean, monte vite dans la voiture ! Juan te cherche. Cela concerne ta sœur, il faut que tu rentres à Paris vite pour la voir !

— Françoise ? Qu’est-ce qui se passe ?

— Monte, on va chez toi.

Jean commence à accélérer le rythme et rentre dans la voiture.

— Je ne peux pas t’en dire plus ! Nous te cherchons depuis midi et Juan depuis ce matin. Il t’a pris un billet d’avion pour ce soir, ça a l’air grave. Je ne peux pas t’en dire plus, car c’est tout ce que je sais. Téléphone-lui en arrivant il t’expliquera.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.