Ne rien sentir, voilà, voilà le temps le plus doux de la vie. (Ajax)
Sophocle, Ajax, 554

Micro-sommaire du chapitre
§1§2.