§19. Nous n’avons pas agrafé de cocarde à nos vestons (on les aurait prises pour des chiliennes, puisque les couleurs sont les mêmes) mais nous sommes rassemblés aujourd’hui pour fêter la Fête nationale française. Je ne vous ferais donc pas l’injure de signaler que nous sommes le 14 juillet. A 12h43, très précisément, dans un petit restaurant de La Reina, pas si loin de là où Jean s’était battu en ce funeste 15 mars1 qui lui avait valu son licenciement. (« Nous », c’est Jean et moi, ça je ne peux pas vous reprocher de ne pas l’avoir su, même si vous auriez pu vous en douter)

Après des minutes entières à discuter de tout, de rien, de choses qui ne vous regardent pas, le voici qui m’annonce :

— Je crois que je ressens l’appel du Seigneur, Juan.

— Quoi ? — s’exclame Juan.

Il me regarde, incrédule.

— Mais tu as décidé de faire une collection d’erreurs, Jean ? Tu vas toutes nous les faire, une par une, méthodiquement ? — lui dis-je avec alacrité.

Juan me dit ça comme si j’étais en train de lui annoncer une faute envers lui. Il reprend :

— Allez, tais-toi, et trinquons à la France éternelle et bonne ! Tu es sûr que tu ne veux pas venir avec moi ce soir à la soirée à l’ambassade ? Tu rencontrerais Pierre de Menthon et sa femme, Sophie, ils sont charmants, et plus proches de tes idées que des miennes, je pense. Tu devrais profiter, être un Français vivant à l’étranger c’est monter automatiquement d’une classe, tu pourras rencontrer des gens que tu ne fréquenterais pas à Paris !

— Non, merci. Je préfère, plutôt que de fêter le souvenir d’une révolution vieille de deux siècles, participer à mon humble niveau à celle qui est en cours ici.

Toujours ce besoin de se jouer leur rôle sur la petite scène de leur héroïsme, ces gauchistes ! Allez, Jean, va essayer de faire marrer l’Histoire au lieu de t’asseoir et de rire au spectacle des autres ; chacun se soigne comme il peut.

Note

  1. 1. IX §10. [Note de la commission paritaire de vérification des affirmations du texte]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.