§27. Il faut noter une petite inégalité entre Juan et Jean dans ce chapitre, et cette manie fâcheuse de la littérature française, dès que l’on est à Paris, d’oublier l’étranger, comme si on avait assez donné de place aux bons sauvages jusqu’ici et que maintenant que l’on se trouve dans la Ville-lumière il fallait en profiter. Arrogance gauloise.

Pour revenir au Chili, je signale que les cours du cuivre remontent, eux qui n’avaient pas été aussi bas depuis 8 ans et qui le sont depuis qu’Allende est au pouvoir. En même temps le Pérou, le Zaïre et la Zambie, principaux pays exportateurs mondiaux de cuivre, soutiennent le Chili dans son différend avec la Kennecott Corp. et décident de ne plus vendre leur métal aux pays qui saisiraient du cuivre chilien comme ça été le cas avec la RFA à Hambourg, et la saisie de 3000 tonnes de ce métal coloré. Cependant, Federico Klein, l’ambassadeur du Chili en RFA, dément la rumeur de cessation de vente de cuivre à la RFA en cas de jugement défavorable à son pays lors d’un nouvel épisode entre Kennecott et le Chili, après le premier volet qui avait lieu en France1

Note

  1. Cf. 1. I §18 où Jean vous informe de cette affaire, 1. IV §9 où Juan vous donne l’issue du jugement, et encore un petit coup en 1. V §21 avec les derniers rebondissements. J’ai une cohérence, n’est-ce pas ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.